CULTURE

Affecter 5 millions d'euros aux harmonies musicales et fanfares présentes en zone rurale

L'amendement n° 2275 de Mme Cattelot à l'article 38 et état B de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2020 (première lecture) - Mission Culture
ADOPTÉ
POUR
Non inscrit
Gauche démocrate et républicaine
La France insoumise
Libertés et Territoires
UDI, Agir et Indépendants
Socialistes et apparentés
Les Républicains
CONTRE
Mouvement Démocrate et apparentés
La République en Marche

Pour mieux comprendre

Cet amendement vise à augmenter les subventions pour les associations d'harmonies musicales et fanfares présentes en zones rurales. Plus concrètement, cet amendement, présenté lors du Projet de loi de finances 2020, visait à créer une dotation de 5 millions d'euros pour les directions régionales des affaires culturelles (DRAC), qui auraient ensuite reversé des subventions aux collectivités territoriales et associations musicales.

Selon les auteurs de cet amendement, issus de cinq groupes différents (LAREM, LR, GDR, UDI, FI), ces associations d'ensembles musicaux, qui "constituent une vraie porte d'entrée à l'éveil musical et culturel et contribuent à l'animation de la vie locale", sont "insuffisamment soutenues financièrement".

La députée Anne-Laure Cattelot (LaREM), première signatrice de l'amendement, a rappelé en séance plénière que, "au-delà du rôle d'animation culturelle qu'elles exercent dans nos communes, les harmonies et les sociétés de musique donnent de l'âme aux cérémonies officielles." La députée indique la dotation pourrait notamment servir au renouvellement des instruments, des pupitres et des partitions. 

La rapporteure, Dominique David (LaREM), a pour sa part émis un avis négatif, estimant que la somme demandée était trop importante, et que des subventions sont déjà versées à diverses associations musicales locales. 

L'ammendement a été adopté de justesse (41 voix en faveur, contre 39 en défaveur), notamment grâce aux voix de dix députés LaREM qui ont voté contre la ligne officielle du groupe présidentiel.

Lors d'une nouvelle lecture à l'Assemblée nationale, en décembre 2019, les députés ont voté contre cette disposition, après avoir eu l'assurance de la part du gouvernement qu'un plan spécifique et une enveloppe de 3 millions d'euros en faveur des harmonies et fanfares pourrait être mis en œuvre.

En savoir plus

VOTE n° 2289

  • 12 novembre 2019
  • Amendement
  • Loi de finances 2020
POUR 41
ABSTENTION 9
CONTRE 39

Les votes des députés et des groupes

Les derniers votes décryptés par Datan