ÉDUCATION

Inclure à l'école un module sur la sensibilisation au respect des animaux

L'amendement n° 44 de M. Ledoux après l'article 15 de la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale (première lecture).
REJETÉ
POUR
Non inscrit
Les Républicains
La France insoumise
Socialistes et apparentés
Agir ensemble
Mouvement Démocrate (MoDem) et Démocrates apparentés
CONTRE
La République en Marche
Libertés et Territoires
UDI et Indépendants

Pour mieux comprendre

Cet amendement, déposé par des députés membres des groupes Agir ensemble (AGIR-E) et La République en Marche (LaREM) vise à inclure, à l'école, un module sur la sensibilisation au respect des animaux. Il a été discuté dans le cadre de la proposition de loi Lutte contre la maltraitance animale.

Les auteurs de l'amendement souhaitent inclure ce module dans le programme d'éducation civique, qui traite déjà des valeurs de la République, des droits de l'enfant, et de l'intégration des personnes handicapées dans la société.

Pour Vincent Ledoux (AGIR-E), premier signataire de l'amendement, « il existe un lien très étroit entre les violences faites aux animaux et celles faites aux hommes. Cet apprentissage de l'altérité, y compris de l'animal, doit être assuré dès le plus jeune âge. »

La rapporteure de la proposition de loi Laëtitia Romeiro Dias (LaREM) a voté en faveur de l'amendement, et ce malgré l'avis négatif de la commission parlementaire et l'opposition de son propre groupe politique. « La fin de la maltraitance animale nécessite en effet un changement culturel qui passe par des enseignements dès le plus jeune âge. À titre personnel, je voterai pour votre amendement », a-t-elle indiqué. De son côté, Bérangère Abba, ancienne députée et actuelle secrétaire d'État chargée de la biodiversité, note que « le sujet relève du domaine réglementaire, et ce sera donc une demande de retrait, sinon avis défavorable. »

Le député Bastien Lachaud (FI), qui a voté en faveur de l'amendement, a toutefois fait remarquer que, même si elle était approuvée, la mesure aurait peu d'impact dans les écoles : « aujourd'hui l'éducation nationale n'a pas les moyens de mettre en œuvre ces enseignements. »

L'amendement a été rejeté par les députés (36 voix contre, 29 pour). Les groupes Agir ensemble (AGIR-E), Les Républicains (LR), La France insoumise (FI), Mouvement démocrate (DEM) et Socialistes (SOC) ont voté en faveur. 

En savoir plus

VOTE n° 3342

  • 29 janvier 2021
  • Amendement
  • Lutte contre la maltraitance animale
POUR 29
ABSTENTION 2
CONTRE 36

Les votes des députés et des groupes

Les derniers votes décryptés par Datan