JUSTICE

Interdire le port de signes religieux et du voile au sein des universités

L'amendement n° 20 de Mme Genevard après l'article premier du projet de loi confortant le respect des principes de la République (première lecture).
REJETÉ
POUR
Non inscrit
Les Républicains
CONTRE
Gauche démocrate et républicaine
La France insoumise
La République en Marche
Socialistes et apparentés
UDI et Indépendants
Agir ensemble
Mouvement Démocrate (MoDem) et Démocrates apparentés

Pour mieux comprendre

Cet amendement, défendu par les députés du groupe Les Républicains (LR) vise à interdire, au sein des universités, le port de signes religieux. Il a été discuté et débattu dans le cadre du projet de loi respect des principes de la République.

Actuellement, l'interdiction du port de signes religieux, ou de tenues manifestant une appartenance religieuse, comme le voile, est en vigueur dans les écoles, les collèges et les lycées publics. Les signataires de l'amendement veulent étendre cette interdiction aux universités. Pour rappel, alors que les enseignements et le personnel des universités doivent respecter le principe de laïcité, ce n'est pas le cas pour les étudiants. 

Annie Genevard (LR), première signataire de l'amendement, a rappelé que la cause de la laïcité et de la neutralité religieuse s'est arrêtée « aux portes des universités ». « Il ne faut pas en rester là alors que ce débat a pris de l'ampleur, que les situations conflictuelles se sont multipliées, que le port du voile se développe jusqu'à devenir par endroits une norme sociale », a-t-elle ajouté.

Laurence Vichnievsky (DEM), rapporteure, a rappelé les spécificités de la neutralité religieuse dans les écoles, les collèges et lycées : « Les élèves sont jeunes, ils sont en construction : l'absence d'affrontements entre religions, entre communautés, est indispensable pour que les cours se déroulent dans de bonnes conditions. » Cependant, la députée émet un avis négatif sur l'interdiction du voile dans les universités, fréquentée principalement par des étudiants majeurs : « Grâce à leur scolarité, ils se trouvent à même, j'espère, de se forger des opinions. »

Et le député Éric Coquerel (FI) d'ajouter, à l'encontre de l'amendement du groupe Les Républicains : « Je soulignerai ensuite que, comme d'habitude, vous avancez des arguments et des faits sans aucune source et exagérez certains phénomènes. Jean-Louis Bianco expliquait en 2016 qu'en tout et pour tout, dans les universités, 140 incidents liés à des signes religieux avaient été dénombrés, dont 20 à 25 concernaient le voile. Vous amplifiez ce phénomène pour en faire un fantasme ». Retrouvez ici les propos tenus par Jean-Louis Bianco, actuel président de l'Observatoire de la laïcité.

En savoir plus

VOTE n° 3352

  • 03 février 2021
  • Amendement
  • Respect des principes de la République
POUR 31
ABSTENTION 4
CONTRE 168

Les votes des députés et des groupes

Les derniers votes décryptés par Datan