Soutenez-nous !
LÉGISLATURE 16 - VOTE n° 2754

L'amendement n° 14 de M. Ray après l'article 2 de la proposition de loi visant à soutenir les femmes qui souffrent d'endométriose (première lecture).

REJETÉ
POUR 94
ABSTENTION 4
CONTRE 122

Résultat du vote

Les députés ont rejeté le 12 octobre 2023 l'amendement n° 14 de M. Ray après l'article 2 de la proposition de loi visant à soutenir les femmes qui souffrent d'endométriose (première lecture).

Au total, 220 députés ont pris part au vote : 55 % ont voté contre, 43 % ont voté en faveur, et 2 % se sont abstenus.

Infos

Date 12 octobre 2023
Type de vote Amendement
Dossier Soutenir les femmes qui souffrent d'endométriose

La position des groupes

POUR
Non inscrit
Les Républicains
Rassemblement National
CONTRE
Horizons et apparentés
Renaissance
Démocrate (MoDem et Indépendants)

Ce vote n'est pas compréhensible ?

Certains votes peuvent être compliqués à comprendre. Comment savoir à quoi correspond un article dans un projet de loi ? Comment connaître le contenu de tel amendement ?

Pas de problème, l’équipe de Datan contextualise et simplifie certains votes.

Vous souhaitez que l'on vous explique ce vote ? Demandez-nous-le !

Infos

Date 12 octobre 2023
Type de vote Amendement
Dossier Soutenir les femmes qui souffrent d'endométriose

En savoir plus

L'auteur de l'amendement

Un amendement est un texte, déposé par un ou plusieurs députés, qui vise à modifier un projet ou une proposition de loi. Il y a un auteur principal, mais un amendement peut être cosigné par plusieurs députés.

Nicolas Ray

Nicolas Ray

Allier (03)

Les votes des députés et des groupes

Exposé des motifs de l'amendement

L'objectif d'un amendement est de modifier ou d'ajouter une mesure d'un projet ou d'une proposition de loi. Le ou les députés qui rédigent l'amendement écrivent également un exposé des motifs.

Cet amendement propose d’intégrer le dépistage de l’endométriose dans les consultations de prévention prévues par l'article 29 de la loi n° 2022-1616 de financement de la sécurité sociale pour 2023.

Cet article du dernier PLFSS prévoit en effet l'instauration de « rendez-vous de prévention » proposés périodiquement aux assurés à certains âge afin de mieux lutter contre l’apparition de facteurs de risque ou de pathologies. Ces consultations qui interviennent chez les adultes de 20 à 25 ans, de 40 à 45 ans, et de 60‑65 ans permettent ainsi de renforcer la prévention primaire, de prévenir les maladies chroniques, ou de repérer l’apparition de premières fragilités.

Alors que l’endométriose touche plus de 10 % des femmes en âge de procréer, soit entre 1,5 et 2,5 millions d'individus, son diagnostic intervient souvent tardivement, en moyenne avec plus de sept années de retard. C'est pourquoi, afin de diagnostiquer plus précocement cette maladie et mieux la prendre en charge, les auteurs de cet amendement proposent d’intégrer le dépistage des pathologies liées au système reproducteur et en particulier l’endométriose dans les consultations de prévention.

Ainsi, en traitant la maladie au plus tôt, il sera possible d'améliorer la qualité de vie des femmes qui en souffrent.

 

Source : Amendement sur le site de l'Assemblée nationale

En savoir plus