Soutenez-nous !
LÉGISLATURE 16 - VOTE n° 2884

L'amendement n° 2187 de M. Portier à l'article 35 et État B de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2024 (première lecture) - Mission Enseignement scolaire.

REJETÉ
POUR 22
ABSTENTION 3
CONTRE 28

Résultat du vote

Les députés ont rejeté le 03 novembre 2023 l'amendement n° 2187 de M. Portier à l'article 35 et État B de la seconde partie du projet de loi de finances pour 2024 (première lecture) - Mission Enseignement scolaire.

Au total, 53 députés ont pris part au vote : 53 % ont voté contre, 42 % ont voté en faveur, et 6 % se sont abstenus.

Infos

Date 03 novembre 2023
Type de vote Amendement
Dossier Projet de loi de finances pour 2024

La position des groupes

POUR
Les Républicains
La France insoumise - NUPES
Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires
Gauche démocrate et républicaine - NUPES
Écologiste - NUPES
Socialistes et apparentés
CONTRE
Horizons et apparentés
Renaissance
Démocrate (MoDem et Indépendants)

Ce vote n'est pas compréhensible ?

Certains votes peuvent être compliqués à comprendre. Comment savoir à quoi correspond un article dans un projet de loi ? Comment connaître le contenu de tel amendement ?

Pas de problème, l’équipe de Datan contextualise et simplifie certains votes.

Vous souhaitez que l'on vous explique ce vote ? Demandez-nous-le !

Infos

Date 03 novembre 2023
Type de vote Amendement
Dossier Projet de loi de finances pour 2024

En savoir plus

L'auteur de l'amendement

Un amendement est un texte, déposé par un ou plusieurs députés, qui vise à modifier un projet ou une proposition de loi. Il y a un auteur principal, mais un amendement peut être cosigné par plusieurs députés.

Alexandre Portier

Alexandre Portier

Rhône (69)

Les votes des députés et des groupes

Exposé des motifs de l'amendement

L'objectif d'un amendement est de modifier ou d'ajouter une mesure d'un projet ou d'une proposition de loi. Le ou les députés qui rédigent l'amendement écrivent également un exposé des motifs.

Face à la dégradation de la santé mentale des élèves, l'Education nationale manque de psychologues scolaires. 

La situation anxiogène de ces dernières années (Covid, guerre en Ukraine, inflation) a fortement dégradé le moral des élèves. Cette situation réclame une attention toute particulière de la part des autorités. Malheureusement, la réalité des besoins se heurte aux contraintes budgétaires et au manque d'attractivité pour une profession jugée pourtant indispensable au sein des établissements scolaires.

Cet amendement vise donc à recruter plus de psychologue dans les écoles afin d'aider les élèves à faire face à une réalité qu'ils trouvent de plus en plus angoissante.

L’amendement prévoit donc de prélever en AE et CP sur les crédits hors titre 2 de l’action 8 « Logistique informatique et immobilier » du programme 214 « Soutien de la politique de l’éducation nationale » à hauteur de 5 000 000 € et d’abonder du même montant l'action 08 "information et orientation" du programme "Enseignement scolaire public du second degré"

Source : Amendement sur le site de l'Assemblée nationale

En savoir plus

Les derniers votes décryptés par Datan