ENVIRONNEMENT

Installer d'un point de recharge pour véhicules hydrogènes dans les parkings de plus de 100 places

L'amendement n° 5862 de M. Sermier après l'article 26 du projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets (première lecture).
REJETÉ
POUR
Non inscrit
Les Républicains
Gauche démocrate et républicaine
Socialistes et apparentés
UDI et Indépendants
Agir ensemble
CONTRE
La République en Marche
Mouvement Démocrate (MoDem) et Démocrates apparentés
ABSTENTION
La France insoumise

Pour mieux comprendre

Cet amendement, déposé par des députés du groupe Les Républicains (LR), vise à rendre obligatoire l'installation d'un point de recharge pour les véhicules hydrogènes dans les bâtiments non résidentiels. Il a été examiné dans le cadre du projet de loi Lutte contre le dérèglement climatique.

Un véhicule fonctionnant à hydrogène ne libère pas de Co2 dans l'atmosphère, mais certains éléments de la voiture restent onéreux.

L'amendement vise à rendre obligatoire un point de recharge pour les véhicules à hydrogène dans les bâtiments non résidentiels comportant un parc de stationnement de plus de cent emplacements. Cette obligation rentrerait en vigueur le 1er janvier 2025.

Actuellement, l'obligation d'installation d'un point de recharge pour chaque bâtiment ayant un parking de plus de 100 emplacements n'est en vigueur que pour les véhicules électriques (et non hydrogènes). 

Les députés signataires de l'amendement souhaitent ainsi “encourage le développement de bornes d'avitaillement en hydrogène, nécessaire en vue d'un développement massif de la filière”. Ils rappellent également l'objectif de 2500 stations d'ici 2050 “pour que chaque Français puisse accéder à une station dans un rayon de 30 kilomètres”.

Jean-Marie Sermier (LR), le premier signataire de l'amendement, a rappelé que cette mesure est “essentielle si nous voulons décarboner la mobilité. L'hydrogène fait partie des solutions pour y parvenir”.

Le rapporteur Jean-Marc Zulesi (LaREM) et la ministre de la transition écologique et ancienne députée Barbara Pompilli ont émis un avis négatif. 

En savoir plus

VOTE n° 3588

  • 09 avril 2021
  • Amendement
  • Lutte contre le dérèglement climatique
POUR 20
ABSTENTION 3
CONTRE 54

Les votes des députés et des groupes

Les derniers votes décryptés par Datan